// Actualités //

Avancement des mesures sociales

Clause de Rendez-Vous du 2 mai 2018

Constat

A Suresnes :

  • 26 postes restent à supprimer et 13 relocalisations à réaliser.
  • 20 solutions sont en cours de discussion avancée.
  • 6 salariés n’ont pas fait connaître leur position sur aucune des mesures du plan.
  • Une dizaine de Cadres Executives n’ont pas encore de solution.

A Toulouse :

  • 24 postes restent à supprimer.
  • 24 solutions sont en cours de discussion avancée.

Clôture du plan au 30 juin 2018

  • Toulouse l’objectif sera atteint selon la Direction.
  • Suresnes, pour les 6 salariés potentiellement concernés, la Direction propose de faire débuter la phase de reclassement interne le 1er juin, soit un mois plus tôt que prévu, sans modifier la date de fin de cette période prévue le 31 juillet ni la date de fin de la période de volontariat (30 juin). Les salariés concernés recevront une offre de reclassement interne personnalisée. A l’issue de la période de reclassement interne, le licenciement pour motif économique sera notifié aux salariés n’ayant pas accepté cette offre.

Avis CFDT

La plupart des salariés ont trouvé une solution mais à quel prix ? Face au satisfecit affiché par la Direction, la CFDT a rappelé que le projet GEMINI est venu percuter la vie professionnelle et privée de centaines de salariés et laisse certaines fonctions du groupe exsangues (Recherche, ICT, …). Certains salariés ont bien rebondi, d’autres beaucoup moins et ont dû accepter un poste d’un intérêt moindre, endurer des temps de trajet accrus ou vivre les dures conditions du commuting. Tous ont vécu de longs mois de stress, personne ne sort indemne de ce projet dont les justifications ne nous ont jamais convaincus !

Pour une information plus détaillée ou une aide personnalisée, n’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants CFDT :

  • Philippe CRESTA (57 88 49) représentant CFDT à la Commission Paritaire de Suivi,
  • Roland CHAMEROIS (57 78 32).