// Actualités //

Déclaration de la Commission formation

Assemblée plénière du Comité d’Entreprise du 19 décembre 2017

La Commission Formation de l’AISC s’est réunie pour examiner :

  1. L’Avancement du Plan de formation 2017
  2. Le Plan de Formation Prévisionnel 2018

1. Avancement du Plan de formation 2017

Le plan de formation 2017 est engagé à fin octobre à 88% en volume d’heure pour 170% en nombre de demandes par rapport aux prévisions. L’effet de l’offre digitale de formation bouleverse le ratio nombre d’heures / nombre de demandes, le digital représente 62% du nombre de demandes alors qu’en volume d’heures de formations il ne représente que 5%.

Ce changement a été intégré dans la construction du plan de prévisionnel 2018.

2. Plan de Formation Prévisionnel 2018

La méthode de construction du plan de formation a totalement évolué entre 2017 et 2018, en effet :

Les formations sont découpées en 3 grands blocs :

  • Les formations initiées par le salarié pour lesquelles la priorité est donnée au digital en libre accès pour des connaissances basiques.
  • Les formations correspondant aux priorités business : basées sur la « Revue des ressources » faite par le HRBP et le manager.
  • Les formations obligatoires

La constitution du catalogue ne s’est pas faite à partir de la collecte des besoins mais à partir d’une offre disponible dans laquelle les salariés et les managers doivent faire leur choix.

Cette offre a été établie en prenant en compte les priorités business, les formations obligatoires, l’historique, et le volume de demandes ad hoc observé en 2017.

Le budget de déploiement alloué en 2018 est divisé en 3 blocs :

  • 30% pour Corporate (E&C), Spécifique (3D printing), Santé & sécurité
  • 15% pour formations initiées par le salarié (3% pour les licences, 12% pour le présentiel)
  • 55% pour Priorités Business & Obligatoires

Les coûts pédagogiques prévisionnels devraient descendre à 4,9M€ en 2018 contre 7,7M€ en 2017, soit une baisse de 36%. Les rémunérations des stagiaires passent de 8,5M€ à 7,9M€. Ces réductions prévues sont liées au passage massif à l’e-learning, qui nécessite par ailleurs un investissement de 1,4M€ pour l’achat des licences digitales.

La commission formation rappelle l’importance du budget rémunérations des stagiaires pour bien prendre en compte le fait que la formation doit s’effectuer sur le temps de travail. C’est pourquoi nous demandons qu’une charte d’utilisation des formations digitales soit établie par la Direction pour que les règles soient partagées entre le salarié et le manager (condition de travail & temps alloué).

Il est important que les HRBP puissent accompagner les managers et les salariés vers des choix pertinents dans un catalogue de plus de 10000 formations afin qu’elles correspondent aux besoins précis du salarié. De plus le HRBP devra accompagner les managers dans l’organisation des choix de formation en cette année de transition, sans cadencement organisé les salariés seront exposés à des traitements inégaux en fonction des priorités opérationnelles de leur manager. 

Au-delà des gains en budget et en flexibilité, la commission formation rappelle l’importance de la mesure de l’efficacité des formations, en particulier dans cette phase de transition massive vers l’e-learning. Le département HDI (Solutions industrialisation) a justement été créé dans ce but, une présentation de leurs méthodes est prévue en 2018.

De plus, afin d’assurer le futur, la commission formation souhaite qu’on puisse réajuster et, si nécessaire, augmenter les formations en présentiel ou en « blended learning » si, lors de la mesure de l’efficacité ou de l’adhésion des salariés à l’offre digitale, on se rend compte qu’on n’est pas au niveau attendu.

La commission a demandé à ce que soit également fourni le pourcentage d’effort global du budget formation par rapport à la masse salariale du nouveau périmètre Airbus SAS.

Grâce aux gains réalisés par l’e-learning, la commission demande qu’un accompagnement spécifique soit mis en place (managers, salles dédiées) pour garantir la qualité des apprentissages réalisés en e-learning.

La commission formation propose aux élus du CE un avis d’abstention sur le Plan de Formation Prévisionnel 2018.