// Actualités //

Des actes !… Maintenant !

Le lilas fleurit en novembre à Toulouse… à Dunkerque aussi! Vous l’avez sans doute remarqué, le climat est bouleversé. J.M.Jancovici, l’un des meilleurs spécialistes français de la question climat/énergie a dressé un tableau terrible du réchauffement climatique lors de la conférence organisée par le département Environnement Airbus en octobre 2017. Sans langue de bois, Jean-Marc Jancovici a montré en quoi une augmentation de 2°C de la température moyenne du globe serait déjà synonyme de grave récession, de tensions sociales et politiques très fortes et sans doute d’un bouleversement de nos modes de vie.
Ainsi qu’il le dit, il n’y a pas de bouton reset pour le changement climatique. C’est un phénomène systémique, de large ampleur et de long terme.


“L’avertissement à l’humanité” lancé par 15 000 scientifiques de 184 pays, publié dans Le Monde du 13 novembre est catégorique, “il sera bientôt trop tard pour dévier de notre trajectoire vouée à l’échec, et le temps presse”. Il faut se mobiliser et agir pour réduire notre empreinte carbone. Mais même si tout celà est maintenant bien connu, rien ne bouge ou presque. Tout repose finalement sur les décisions politiques et sur la volonté de chacun, pour peu qu’elles s’expriment par des actes, chacun à son échelle. 


Pierre Rabhi a pris pour emblème le colibri. La légende dit que pris dans un feu de forêt, les animaux rassemblés restaient tétanisés, sauf un petit colibri, qui allait déposer une goutte d’eau sur les braises. Ridicule ? Non, il s’agit pour chacun de faire sa part, pour entraîner un mouvement de plus grande ampleur. Ainsi Airbus peut et doit montrer l’exemple.
Globalement, en réduisant l’empreinte carbone de nos avions ; propulsion électrique, carburant vert, optimisation des moteurs et de la cellule, vol en escadrille, optimisation de la gestion du traffic aérien, etc
Mais aussi localement, Airbus doit travailler à réduire l’empreinte carbone des 41000 véhicules qui entrent sur nos sites toulousains chaque jour, pour améliorer la qualité de vie des salariés qui passent un temps grandissant dans les bouchons, et réduire les émissions de gaz à effet de serre à Toulouse. 


La CFDT appelle à être plus ambitieux sur les projets d’amélioration des déplacements des salarié-e-s :

  • Dans le domaine du télétravail, concrétiser l’expérimentation des télécentres et l’étendre à toute la périphérie toulousaine
  • 100% des navettes Airbus électriques (alimentés en énergie verte) et promouvoir l’utilisation des véhicules électriques sur les sites Airbus
  • Promouvoir et sécuriser les déplacements à vélo au travail et mettre en place l’indemnité kilométrique vélo

Dans nos précédents articles parus dans Le Petit Bleu 36 et 37, la CFDT appelait à créer un fond d’investissement salarial vert, pour promouvoir les énergies vertes sur les sites Airbus et intégrer un coût du carbone ambitieux dans nos coûts opérationnels et nos projets d’investissement, ces idées s’inscrivent  parmi les mesures efficaces de l’appel des 15 000 scientifiques.
Allons-y ! Il est plus que temps… •
La vidéo et la présentation de J.M.Jancovici sur le HUB
L’article du Monde sur notre compte Twitter