// Actualités //

ESOP 2018 : Les conseils de la CFDT

La CFDT n’est pas particulièrement favorable à la financiarisation de l’économie, mais en tant que salariés d’une multinationale comme le Groupe AIRBUS, nous y sommes directement confrontés.
Afin que vous, en tant que salariés, puissiez décider en connaissance de cause, la CFDT AIRBUS vous propose un éclairage sur l’opération ESOP et les possibilités de placement qui vous sont proposées.

1) Privilégiez la formule « PEG 5 ans » plutôt que « Nominatif pur 1 an »

Contrairement à l’année dernière, le prix de souscription de la formule « PEG 5 ans » (88.65€) est plus élevé que celui de la formule « Nominatif pur 1 an » (84.17€). Malgré cela, quel que soit le nombre d’actions souscrites, notre simulateur* montre qu’il est toujours plus rentable de choisir la formule « PEG 5 ans » plutôt que « Nominatif pur 1 an »**. La seule contrainte est donc la durée de détention obligatoire de 5 ans au lieu de 1 an (sauf cas de déblocage anticipé) !

* Simulateur CFDT envoyé récemment à nos adhérents.
** Il est d’ailleurs à noter que plus le nombre d’actions souscrites est faible, plus l’écart est marqué en faveur de la formule « PEG 5 ans ». Cela est dû au nombre relativement plus élevé d’actions gratuites attribuées, celles-ci étant fortement taxées dans la formule « Nominatif pur 1 an ».

2) Envisagez éventuellement la « rotation » des capitaux déjà engagés dans un ESOP (de plus de
5 ans) :

Pour ceux qui ne souhaitent pas investir d’argent cette année, mais qui ont déjà acheté des actions Airbus dans le passé (ESOP mais aussi tout autre placement de plus de 5 ans dans le PEG), il semble judicieux de faire une vente de ces “anciennes” actions Airbus pour acheter l’équivalent en “nouvelles” actions Airbus, et profiter ainsi du “bonus” d’actions gratuites de ESOP 2018. Cela revient à “rafraichir” ses actions et générer un gain complémentaire … mais en prolongeant la durée de détention obligatoire de 1 ou 5 ans.

3) Investissez sans prendre de risques ! (pour un achat dans le cadre du PEG bloqué 5 ans, sur Amundi) :

Le taux de rentabilité final de l’argent investi ne sera connu que dans 5 ans et dépendra donc du cours de l’action Airbus dans 5 ans, qui est bien sûr aléatoire. Tout en respectant la législation (c’est-à-dire le blocage des sommes 5 ans au sein de l’enveloppe Amundi), il est possible de « figer », par sécurité, le taux de rentabilité de l’opération : L’astuce consistera à faire un arbitrage sur le site Amundi du Fonds « Actions PEG Airbus Group » vers un autre fonds plus sécurisé, « Monétaire PEG Airbus Group » par exemple.
Cet arbitrage pourra être fait dès l’attribution des actions souscrites (vers mai 2018) ou à tout moment ultérieurement.

4) Souscrivez plutôt en fin de période de souscription (la période allant du 22 février au 8 mars 2018) :

A conditions identiques, cela laisse deux semaines de plus pour juger de l’opportunité et du montant à investir dans ESOP 2018, surtout en cas de fluctuation significative du cours de l’action au cours de cette période.

5) Si vous hésitez … comparez le taux de rentabilité de l’argent investi à ce que vous obtiendriez sur votre livret A :

En achetant 5 actions sur le PEG (avec un cours actuel de l’action > 95€), notre simulateur montre un taux de rentabilité supérieur à 85 % sur 5 ans (soit plus de 17 % / an). En plaçant la même somme sur le livret A, le taux de rentabilité est plus de 20 fois plus faible ! (environ 4% sur 5 ans , soit 0.75% / an)