// Actualités //

Evaluation des salariés impactés par GEMINI – Lettre à la Direction des Ressources Humaines

Monsieur le Directeur,

Nous n’allons pas ici nous étendre sur l’esprit dans lequel le volet Perf & Goals de My PULSE vient d’être déployé et sur le malaise général qui, malheureusement, en découle.

Diverses communications syndicales ont déjà été publiées sur le sujet et pour la CFDT il est essentiel que des discussions entre partenaires sociaux puissent être ouvertes rapidement afin que le système soit appliqué de manière juste et humaine.

Le propos de notre lettre concerne plus spécifiquement la situation des salariés travaillant dans les fonctions impactées par le projet GEMINI.

Comme vous le savez, les profonds changements inhérents à ce projet ont perturbé les fonctions en 2017 et ont sévèrement affecté les salariés. La CFDT estime que les conditions d’une évaluation juste et transparente de la performance de ces derniers ne sont pas réunies. En effet, dans bien des cas :

  • Les objectifs n’ont simplement pas été fixés en début d’année, ou ont été fixés a posteriori, ou bien leur validité a été remise en cause par la restructuration ou la disparition (cas AGI) des fonctions parties prenantes,
  • La capacité des salariés à atteindre ces objectifs a été mise à mal par les réorganisations, le besoin pour le salarié de consacrer du temps à se trouver une solution, les conditions psychologiques difficiles vécues,
  • L’évaluation par le manager sur le nouveau poste, en cas de changement de poste du salarié dans l’année ou de changement d’organisation avec nouveau manager, perd sa légitimité.

Malheureusement les retours du terrain nous font constater qu’une quantité importante de ces salariés sont sous-évalués soit sur décision du manager soit au travers de directives plus globales. En effet quoi de plus tentant que de classer « Below expectations » les salariés en mobilité ou en partance afin de pouvoir récompenser d’autres salariés ?

Les conséquences d’une évaluation « Below Expectations » ne sont pas anodines.

Pour les salariés restant dans le Groupe AIRBUS, une telle évaluation risque d’être préjudiciable en cas de mobilité, d’autant plus que dans la suite du projet PULSE, il est prévu de demander aux managers de recruter directement leurs collaborateurs sur la base des informations disponibles dans My PULSE.

Pour les salariés partant dans le cadre du DCAA ou de la Retraité Aidée, cette sous-évaluation conduit à minimiser leur Bonus et donc constitue une sanction financière puisque le Bonus (part variable) fait partie intégrante du salaire de référence qui sert au calcul de l’indemnité de licenciement et de l’allocation versée pendant toute la durée du DCAA.

Les représentants CFDT vous demandent donc de prendre les mesures nécessaires afin que les salariés impactés par GEMINI (à Suresnes ou à Toulouse) ne subissent pas la double peine de voir leur poste supprimé ou relocalisé et d’être injustement catalogués comme « Below expectations ».

Dans l’attente d’une réponse que nous espérons positive dans l’intérêt des salariés durement touchés par le plan GEMINI, je vous prie d’agréer Monsieur le Directeur l’expression de mes sentiments distingués.