// Actualités //

NEWSLETTER

Qatar Airways pourrait convertir des commandes d’A350-900 en A350-1000Qatar Airways, qui a réceptionné mardi à Toulouse son premier Airbus A350-1000, envisage de passer d’autres commandes d’A350 pour le compte de sa filiale de leasing et pour d’autres compagnies aériennes dans lesquelles a investi le Directeur général de la compagnie, Akbar al-Baker. Si le dirigeant n’a pas précisé le nombre de commandes supplémentaires envisagées, il a cependant indiqué que Qatar Airways pourrait convertir une « petite partie des commandes d’A350-900 en A350-1000 ». La décision devrait être prise prochainement. Akbar al-Baker a également indiqué qu’il n’exercerait pas pour le moment son option sur trois gros porteur A380 et qu’il n’était pas intéressé à l’heure actuelle par le CSeries de Bombardier, bien qu’il l’ait envisagé par le passé. A l’inverse, le transporteur ambitionne de devenir le premier client d’un avion supersonique, lorsque celui-ci verra le jour, a indiqué Akbar al-Baker.21février 18 – Lesechos.fr – Lefigaro.fr – Boursier.com – Boursorama.comAirbus pourrait produire plus de dix A350 par moisDidier Evrard, Directeur des programmes d’Airbus, a déclaré en marge de la cérémonie de livraison de l’A350-1000, que le groupe envisageait d’augmenter la cadence de production de l’A350. Selon lui, la chaîne d’approvisionnement peut faire face à plus de 10 livraisons d’Airbus A350 par mois, ce qui correspond à l’objectif visé par l’avionneur d’ici fin 2018. « Je pense que notre premier objectif était d’arriver là. Après ça, il y aura une autre décision pour aller plus loin ou en rester là. La chaîne d’approvisionnement sera certainement en mesure de faire face à une augmentation de cadence. C’est une décision à prendre avec la chaîne d’approvisionnement et nous nous assurerons qu’elle y est prête », a-t-il indiqué. Parallèlement, Marisa Lucas- Ugena, Directrice marketing du programme A350, a indiqué qu’Airbus allait continuer de se concentrer sur le développement de sa gamme actuelle de l’A350.21 février 18 – Lefigaro.fr – Lesechos.fr – Usinenouvelle.com – Challenges.fr – Boursier.comAirbus : Guillaume Faury prend officiellement ses fonctions à la tête de l’aviation commercialeGuillaume Faury succède officiellement à Fabrice Brégier en tant que numéro deux d’Airbus. Jusque-là Directeur de la branche hélicoptères, Guillaume Faury a pris ses nouvelles fonctions de Président de la branche Aviation commerciale du groupe lundi matin, a indiqué un porte-parole d’Airbus. Il remplace Fabrice Brégier à ce poste, qui ne sera par ailleurs pas remplacé dans ses fonctions de Directeur général délégué. Fabrice Brégier assistera néanmoins à la cérémonie de livraison mardi du premier A350-1000 à la compagnie Qatar Airways. Guillaume Faury est lui-même remplacé par Bruno Even (ex-Safran) à la tête de la branche hélicoptères d’Airbus. Selon Fabrice Brégier, les défis qui attendent le groupe Airbus seront d' »accélérer la montée en cadence de l’A320neo, de poursuivre, à marche forcée, la transformation digitale et le développement à l’international », et de faire en sorte qu' »Airbus joue tout son rôle de leader dans la construction de la défense européenne ».20 Février 18 – Le Figaro – Bfmtv.com – Francetvinfo.fr – Zonebourse.com – Journal-aviation.comQui est Guillaume Faury, le nouvel homme fort d’Airbus ?« Guillaume représente notre nouvelle génération de leaders », souligne Tom Enders, Président exécutif d’Airbus. A 49 ans, Guillaume Faury prend les commandes de l’aviation commerciale, qui représente à elle seule près de 75 % du chiffre d’affaires du groupe. Réputé très accessible et souriant, cet ingénieur de formation, diplômé de Polytechnique de Paris et de l’ISAE-SUPAERO, dispose d’un solide bilan à la tête d’Airbus Helicopters. En poste depuis 2013, il a su traverser avec une grande résilience les longues années de crise qui ont frappé le secteur des hélicoptères, et a même réussi à augmenter les parts de marché du groupe dans le segment civil (passées de 42 % en 2014 à 56 % en 2016). Après avoir passé 10 ans chez Eurocopter (devenu Airbus Helicopters) de 1998 à 2008, Guillaume Faury s’est inspiré de son expérience dans l’automobile, chez PSA en tant que Directeur R&D, afin de moderniser le groupe. Il compte à son actif la spécialisation des sites, le développement de la voiture volante CityAirbus, la digitalisation de la chaîne d’assemblage des hélicoptères légers à Marignane, le déménagement réussi de l’usine de production de pales d’hélicoptères à Dugny, et le lancement du H160 successeur du Dauphin. Les premiers chantiers de Guillaume Faury au sein de l’aviation commerciale devraient porter sur la montée de cadence de l’A320, ainsi que la réduction des temps de cycle de production de ses programmes, et le développement de l’activité services de la branche.20 Février 18 – Usinenouvelle.com