// Actualités //

NEWSLETTER

Airbus : commande d’Air Sénégal confirmée

Airbus annonce la signature avec Air Sénégal d’une commande ferme portant sur l’acquisition de deux A330neo, la nouvelle version remotorisée du gros porteur A330, suite au protocole d’accord signé en novembre dernier lors du Dubai Airshow. Cet accord a été signé à Dakar par Philippe Bohn, CEO Air Sénégal, et Fouad Attar, directeur avions commerciaux Airbus Afrique et Moyen-Orient en présence d’Emmanuel Macron en visite d’Etat au Sénégal. « Ces A330neo permettront à Air Sénégal de bénéficier de coûts d’exploitation imbattables et d’offrir à ses passagers un niveau de confort et une expérience exceptionnelle à bord sur ce segment de marché », a souligné Fouad Attar.

02 Février 18 – Zonebourse

Lancement du service FlexiLoire à Nantes-Saint-Nazaire

Depuis le 16 janvier, le service fluvial FlexiLoire relie les ports de Nantes-Cheviré à Montoir-de-Bretagne à raison de cinq rotations hebdomadaires. Opéré par la Compagnie ligérienne de transport (CLT) au terme d’un appel d’offre lancé par le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire (GPMNSN), Nantes Métropole et Saint-Nazaire Agglomération Carène, ce service est multi-clients, multi-filières. Soutenu financièrement par les deux collectivités territoriales, FlexiLoire s’appuie pour son démarrage sur les trafics existants de la CLT. Soit le transport de tronçons et pièces aéronautiques pour le compte d’Airbus entre Nantes, Saint-Nazaire et Montoir. Ce fond de cale, qui représente 240 voyages annuels, servira à alimenter une « ligne mère » entre Cheviré et Montoir. En complément, neuf liaisons seront développées offrant un maillage de l’estuaire de la Loire avec des possibilités de chargement et de déchargement via les infrastructures portuaires existantes. Cette nouvelle offre fluviale régulière vise à répondre aux besoins d’industriels présents le long de la Loire. Les colis XXL, la logistique urbaine, les véhicules, les convois exceptionnels en transit et les conteneurs font partie des filières identifiées. Ce contrat reconductible conclu entre CLT, le GPMNSN, Nantes Métropole et Saint-Nazaire Agglomération Carène est une durée de cinq ans. Il comprend la mise à disposition par l’armement fluvial d’un pousseur et de barges adaptées aux différents trafics. L’objectif pour la première année d’exploitation est de diminuer de 3.000 le nombre de camions circulant sur l’axe routier Nantes-Saint-Nazaire.

02 Février 18 – L’antenne

Airbus : le premier A321neo LR a effectué hier son premier vol depuis Hambourg

Le premier A321neo Long Range (LR) a effectué hier son premier vol -d’une durée de 2h30- depuis Hambourg. L’appareil est propulsé par des moteurs Leap-1A de CFM International. L’appareil rejoindra par la suite Toulouse pour poursuivre sa campagne d’essais en vol durant laquelle il réalisera 20 à 30 missions, dont une transatlantique. Au total, il devrait effectuer entre 70 et 100 vols, selon Patrick du Ché, responsable des essais en vol chez Airbus. Le monocouloir est en mesure de transporter jusqu’à 220 passagers, voire 240 (voir ci-dessous). Cette dernière version de l’A321 a déjà reçu plus de 100 commandes fermes de la part de 9 opérateurs.

01 Février 18 – aerobuzz.fr – air-cosmos.com – La Tribune – usinenouvelle.com – capital.fr – Le Figaro

L’A321neo LR est capable de franchir d’une traite 7 400 kilomètres

Le fait n’est pas passé inaperçu. L’A321neo LR est doté d’une autonomie de 7 400 kilomètres (4 000 mn) et est donc désormais en mesure de relier les grandes villes européennes et américaines d’une seule traite. Il peut transporter ainsi jusqu’à 220 passagers sur une telle distance grâce à l’ajout d’un troisième réservoir de carburant, d’une extension de sa masse maximale au décollage de 89 à 97 tonnes et d’un renforcement du train principal. L’avionneur annonce un gain de 30% sur les coûts d’exploitation par rapport au modèle concurrent le plus proche. Ainsi, ce monocouloir vise clairement le marché naissant du low-cost long-courrier pour des lignes transatlantiques de point à point. « Il est facile de comprendre qu’un monocouloir étendu au maximum de ses capacités demeure plus compétitif qu’un nouvel avion avec un moteur beaucoup plus puissant qui aurait potentiellement des performances supérieures en rayon d’action et en capacité d’emport », expliquait récemment Fabrice Brégier dans une interview. Cette caractéristique pourrait donner des idées aux compagnies aériennes toujours en recherche de nouveaux marchés : « C’est l’avion idéal pour décongestionner les grands aéroports en permettant l’ouverture de lignes long-courriers entre aéroports secondaires », explique Klaus Röwe, le directeur du programme.

01 Février 18 – La Tribune – aerobuzz.fr – air-cosmos.com – journal-aviation.com – usinenouvelle.com – capital.fr