// Actualités //

NEWSLETTER

Airbus propose une nouvelle variante de son A350-1000 portée à 316 tonnes au décollage

L’A350-1000 d’Airbus voit son rayon d’action augmenter à nouveau. L’EASA a en effet publié fin mai une version amendée du certificat de type de l’appareil présentant une masse maximale au décollage (MTOW) accrue à 316 tonnes. Ce faisant, cette nouvelle variante gagne 8 tonnes par rapport à la version standard initiale. Initialement, l’A350-1000 avait été certifié avec une MTOW à 308 tonnes, très rapidement portée à 311 tonnes. Avec une MTOW portée à 316 tonnes, l’appareil pourra emporter davantage de carburant et accroître encore son rayon d’action. Courant avril, Airbus avait procédé au premier vol de son A350-900 URL (long range), lequel a été certifié pour une masse maxi au décollage de 280 tonnes.

14 juin 18 – journal-aviation.com

A partir de 2020, Airbus proposera des espaces couchettes sur ses appareils long-courriers

A partir de 2020, Airbus proposera aux passagers de classe économique des espaces couchettes. Situés sous le pont principal, on y accède via un petit escalier. Quatre petits espaces distincts peuvent être aménagés en fonction des demandes des compagnies aériennes. Associé à Zodiac Aerospace, Airbus proposera cette option d’aménagement sur ses A330, A340 et A350. Des hublots virtuels sont prévus pour estomper toute claustrophobie. Frédéric Mazel, directeur Produit cabine d’Airbus, présente, via une vidéo, le projet au centre des maquettes d’Airbus à Toulouse à partir des espaces de repos réservés aux équipages sur des vols long-courrier et qui comprennent huit lits indépendants.

14 juin 18 – aeronewstv.com

Airbus inaugure une quatrième usine d’assemblage allemande d’A320 à Hambourg

Airbus a inauguré hier une quatrième usine d’assemblage d’A320 en Allemagne sur son site de Hambourg. Celle-ci accroît la capacité de production des avions monocouloirs de l’avionneur mais elle ouvre également la voie à une révolution de la production aéronautique. Elle offre en effet à Airbus la possibilité de tester des process industriels d’assemblage automatisés et robotisés : robots 7 axes de perçage et de rivetage pour segments de fuselage, positionnement laser, balises de géolocalisation pour les plate-formes mobiles autonomes qui déplacent les différents éléments de l’avion etc. Pour Guillaume Faury, président d’Airbus Commercial Aircraft, « l’inauguration de notre toute dernière ligne de production A320, qui est aussi la plus moderne, ouvre un nouveau chapitre dans le domaine de la construction aéronautique efficiente et digitale ». La quatrième ligne de production allemande d’A320 inaugurée hier vient s’ajouter aux deux lignes toulousaines, à celle de Tianjin (Chine) et à celle de Mobile (USA). Cette nouvelle ligne va permettre de parvenir, à mi-2019, à une cadence de production de 60 avions/mois, contre près de 55/mois aujourd’hui.

14 juin 18 – usinenouvelle.com – La Tribune

Un robot démineur apte à circuler dans les couloirs d’un avion de ligne

La société ECA (basée à Toulon) présente au Salon Eurosatory un robot terrestre téléguidé spécialisé dans la localisation et la neutralisation des dispositifs explosifs improvisés (mines et autres). Parmi ses caractéristiques, une largeur ramenée à 42 centimètres, qui lui permet entre autres de se déplacer dans les couloirs d’un avion de ligne et d’examiner le contenu des coffres à bagages. L’appareil est monté sur des pieds chenillés indépendants. Il peut franchir divers obstacles et même monter dans un bus de façon autonome. Les armées françaises ont commandé une cinquantaine d’exemplaires de cet appareil.

12 juin 18 – usinenouvelle.com

Rolls-Royce : 4 000 suppressions de postes prévues

Rolls-Royce devrait annoncer prochainement la suppression de quelque 4 000 postes, représentant environ 10% de ses effectifs, essentiellement dans ses services administratifs. Le motoriste qui a enregistré une perte de 5,2 milliards d’euros en 2016, prévoit de boucler 2018 sur une trésorerie positive de 250 à 550 millions de livres.

12 Juin 18 – Les Echos