// Actualités //

Projet ALPHA – Réorganisation à risque à la Comptabilité

Le 22 janvier, devant le SEWC (Comité Européen Groupe), la Direction Financière du Groupe a dressé le constat de difficultés persistantes dans le département FE (comptabilité, 560 salariés en Europe) : alerte sur le bien-être du Personnel, surcharge constante des équipes avec recours systématique à l’intérim, soucis récurrents dans les activités opérationnelles et retards chroniques sur la facturation…
L’ordonnance radicale délivrée par le Docteur Airbus et ses consultants (KPMG):  Spécialisation des sites avec un seul site maintenu par pays « CORE » et diminution des effectifs…Après la purge GEMINI, de grands coups de bistouri associés à une diète sévère !!!

  • 125 suppressions de postes d’ici 2020 (soit 23% des effectifs)
  • 5 suppressions de sites (Broughton, Newport, Hamburg, Ottobrünn, Séville) sur 9
  • Plus de 150 relocalisations de postes

Cela dépasse l’entendement !  Comment la Direction peut-elle croire qu’avec des méthodes aussi brutales, le bien-être du personnel puisse s’améliorer et les problèmes opérationnels se résoudre ?
La France, a priori, n’est pas concernée par de nouvelles baisses de charges, mais elle n’échappe pas à la valse transnationale des activités, qui entraînera des changements de métiers pour les salariés.
Devant les critiques des membres du SEWC (dont la CFDT), le 11 avril, la Direction a amendé sa copie en maintenant la gestion des ‘Travel Expenses’ dans chaque pays et une partie des salariés sur les sites de Newport et Ottobrünn. Mais l’objectif de 125  postes supprimés est maintenu. Les coups de bistouri sont moins radicaux mais la diète reste au programme. 

La CFDT restera vigilante quant au respect des mesures sociales (identiques à celles de GEMINI) qui toucheront les salariés impactés par ALPHA