// Actualités //

Projet HARMONY – Harmonisation des statuts Airbus Group SAS et Airbus SAS

Temps de travail des non cadres

Au cours des deux premières réunions de négociation, le temps de travail des non cadres a été le principal thème de discussion. Dans l’article ci-dessous, les termes Airbus SAS et Airbus Group SAS font référence au périmètre des sociétés avant fusion.
La Direction a proposé deux options :

  • A : Application intégrale des statuts Airbus SAS aux personnels Airbus Group SAS, mais pour la Direction, de par son coût élevé, cette solution nécessiterait d’être financée sur la politique salariale non cadre à venir…
  • B : Application d’un nouveau statut unique (37h45 de travail hebdomadaire payées 35 et 16 jours de RTT/ACT) pour  TOUS LES PERSONNELS non cadre. 

Analyse CFDT

L‘option A est la solution revendiquée par la CFDT dès le début des concertations sur le sujet. Elle aurait un impact financier de l’ordre de 0,2% de la masse salariale d’Airbus SAS. La Direction a donc tout à fait les moyens de financer cette conséquence collatérale d’un projet GEMINI dont elle est responsable.

L’option B aurait une incidence positive pour les salariés non cadres forfaités (NCF, coefficient ≥ 335 ) d’Airbus Group SAS (gain de 10 jours de RTT et 15 minutes de moins par semaine) avec un coût annuel estimé à plusieurs centaines de milliers d’Euros que la Direction prendrait en charge.

Elle n’amène en revanche aucun bénéfice en termes de rémunération aux salariés non cadres non forfaités  (NCNF, coefficient ≤ 305) d’Airbus Group SAS, alors que l’analyse du Bilan Social montre que ces salariés gagnent en moyenne 400€/mois de moins que leurs homologues Airbus SAS. En outre, ces mêmes salariés NCNF Airbus Group perdraient la souplesse de l’horaire variable et verraient le seuil de déclenchement des heures supplémentaires repoussé d’1h45.

Cette option n’aurait pas d’impact sur la rémunération des non cadres Airbus SAS.

La CFDT continue à revendiquer l’alignement des statuts sur le modèle Airbus SAS. Si l’option «statut unique» était la solution adoptée par une majorité des partenaires sociaux, alors une mesure compensatoire significative devrait être mise en place pour accompagner les 105 NCNF Airbus Group.